Matisse - Picasso : connivence et confrontation

Le duo que formèrent Matisse et Picasso est une figure centrale, devenue classique de l’art du XXème siècle, qu’on ne cesse d’affiner d’étude en étude, d’exposition en exposition. Tout semble les séparer pourtant : Matisse, l’aîné des deux, est lent, hésitant, méditatif. Spontané, exubérant, violent apparaît Picasso. Chez Matisse, peindre est un long travail exigeant, visant un art d’équilibre et de sérénité, tandis que chez Picasso, peindre ou sculpter est un délire frénétique, une fureur iconoclaste.

En réalité, ils sont bien plus proches qu’on ne l’a dit, d’abord dans leurs relations personnelles, mais aussi et surtout dans leur travail d’artiste, dans l’élaboration de leur œuvre. Depuis leur première rencontre chez les Stein en 1905, jusqu’à la mort de Matisse en 1954, ils sont fascinés et intrigués par leurs œuvres respectives. Naît une véritable émulation entre eux, qui entraîne parfois des tensions, voire des relations tumultueuses. En dépit de trajectoires apparemment distinctes, de personnalités dissemblables, de maîtres et d’amis si opposés, Matisse et Picasso sont très proches, devenant les deux phares d’un même élan vers la modernité, les deux pôles (« Pôle Nord » et « Pôle Sud », disait Matisse en parlant d’eux) d’une même révolution de l’Art au XXème siècle.

Six séances nous permettront de mieux cerner les liens fraternels et attentifs, oscillant entre amitié et rivalité, qui unirent les deux artistes, de mieux analyser les moments-clés de ce dialogue à travers un ensemble de peintures, de sculptures, représentatives de leur recherche, données à voir et commentées.

 

Cet atelier est animé par Jean-Louis RAVISTRE, agrégé de lettres

au Collège Supérieur, les jeudis de 20h00  à 21h30
14/12/2017 Chapelle contre chapelle (20:00 - 21:30)

Formation prise en charge par la formation professionnelle n° FORMIRIS PN 031769