RABELAIS - Dieu plus fort que son Église

-

François Rabelais (1494-1533)

Felix culpa : il fallait manger le fruit de l’Arbre de la connaissance ! Et on ne peut en rester là. Cet arbre, l’heure est maintenant à le secouer. Toutes nos constructions humaines sont à déranger, à retailler, à chavirer si l’on veut que souffle le Souffle de l’Esprit. L’Eglise, sainte par une de ses extrémités mais humaine, trop humaine, par l’autre, ne fait pas exception. La scolastique a besoin de notre intelligence critique ; les fausses grandeurs ecclésiastiques ont besoin de notre rire énorme. Car ce n’est pas le mauvais esprit qui nous inspire ici ; c’est la liberté du chrétien, tellement souveraine qu’obéir même est un acte libre. Rabelais nous apprend à protester sans devenir protestant.

par Alain BARDET, professeur de lettres et comédien

Lieu: Le Collège Supérieur - 17 rue Mazagran - 69007 Lyon

Retour