Ernest HELLO - Le clown Christ

-

Ernest HELLO (1828-1885)

Barbey d’Aurevilly le premier rendit hommage au génie mystique de celui qu’il appelait le « démantibulé sublime », Bloy tenta de sauver sa mémoire, Bernanos reconnu sa dette à son endroit, Claudel le lut et l’admira et Henri Michaux confessa : « j’ai aimé sans restriction ni explication deux hommes : Lautréamont et Ernest Hello. Le Christ aussi pour dire vrai… ». Exhumer Hello des limbes de l’oubli, c’est redécouvrir l’une des principales sources cachées de la littérature chrétienne du XXème siècle.

Par Paul-Etienne CHAVELET, agrégé de philosophie

Lieu: Le Collège Supérieur - 17 rue Mazagran - 69007 Lyon

Retour